MACAO PARTY… suite…

Quelques jours après la fête…

Que dire sinon que ce fut une réussite. Un décor digne de ce nom, les amis qui ont répondu présents, de la nourriture et de la boisson à profusion et du temps pour être avec les copains. Faut croire qu’on commence à être bon pour organiser des fêtes !

Pour l’occasion, on avait monté une troisième yourte. Faut dire qu’avant d’en démonter deux, autant en monter une troisième, non ?  La piste de dance floor est là, les DJ sont prêts à se relayer. Un groupe de musique de jazz manouche est attendu pour le samedi soir.
Le bar, construit lors de précédent chantier est opérationnel. Dessus, de la bonne bière bio d’une SCOP de Sommières, des jus de pommes et de poires bio de notre voisin et ami Rudolph, du punch bio et équitable… Des repas faits par la petite équipe dans les locaux de Boucau. Faire à manger pour deux fois 80 personnes (ou 150 en fonction des modes de calcul), c’est possible en une demie-journée quand on a le matos !!! Merci les Boucau.
La logistique commence à être rodée : l’éclairage, l’électricité, les couverts, les assiettes, la gestion des déchets, la signalétique, le campement pour dormir, les petits déj, les affiches pour expliquer le prix libre … Tout est opérationnel
La déco … Merci à toutes ces âmes d’artistes qui nous ont permis de nous plonger dans un décor dignes de rites Haïtiens ou tout du moins comme on pourrait se les imaginer. Merci à Monique, fournisseuse en chef de déco et tissus et à Aodrenn pour tous ces crânes !

Une spéciale dédicace à Jonas, notre DJ haïtiens venu pour l’occasion envoyer 36h de titres haïtiens qui déchirent !! MERCI ! A toi aussi Gillou et ton magic afrik’sound !

Pour le reste, c’est des rencontres, des échanges, de la danse, du bon son, de la musique, des jeux, des ballades, des rires et des délires … qui ont fait que ce week-end nous fut si agréable. A tous ceux qui sont venus, ont voulu venir mais n’ont pas pu, un grand merci. On vous tient au courant au plus vite de la nouvelle adresse.

A bientôt,
Cat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *