Ohé ouvriers et paysans

La première rencontre avec Florent coïncide avec notre première rencontre avec Fralib, c’était il y a maintenant plus de 2 ans et entre temps un vrai partenariat s’est établi entre lui et nous … et Fralib!

Fralib ce sont des ouvriers qui ne veulent se résoudre à la fermeture de leur usine pour des sombres raisons économique alors … leur pôle de production est rentable! Mais sûrement pas assez pour les visages inconnus derrière lesquels se cachent les actionnaires d’une énorme multinationale. En effet Unilever qui possèdent plus de 400 marques dans l’industrie agro alimentaire (4èeme groupe mondial) a décidé de délocaliser encore son usine en Pologne. Les ouvriers devaient suivre ou se trouver au chômage!

Mais les 182 ouvriers n’ont pas eu envie de se résoudre à l’inéluctable et on proposé-es une solution économiquement viable pour reprendre l’usine sous le format d’une société coopérative (SCOP) où chaque ouvrier pourrait représenter sa voix. A ce jour ils occupent toujours l’usine, la région Paca les soutient par le rachat des locaux mais Unilever refuse de céder… Peut être qu’une initiative qui montrerait l’absurdité des délocalisations par la réussite économique ferait tache d’huile…

Florent Berlioux nous a alors proposé d’être son partenaire pour sa thèse, lui qui a envie de s’engager à leur côté puisqu’il croit à ses nouvelles formes de travail! Et comme nous sommes content Au Maquis de pouvoir le soutenir et en débattre avec lui.

Merci Flo de nous avoir demandé cela! Merci d’être la cheville ouvrière qui nous fait réfléchir et de garder le lien entre ouvriers et paysans!

Eric

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *