Premiers jours à la ferme de Mérindol

1er mars 2012 : ça y est ! On y est ! On a longtemps parlé de souveraineté alimentaire, de l’importance de se mettre à la culture paysanne… On a longtemps lu des bouquins sur l’agriculture, fait des formations paysannes, depuis quelques temps planté des légumes dans un potager…

 Mais là, ça y est ! Au Maquis se retrouve locataire de 2ha en fermage dans la plaine de Mérindol.

Ce 1er mars 2012, il fait froid mais le soleil brille, on doit nourrir notre petit élevage de 100 poules et c’est une nouvelle vie qui démarre, un nouveau rythme, de nouvelles questions… comme si on ne savait rien, comme s’il fallait tout apprendre, maintenant.

« Ok, c’est parti ! Comment on fait pour nourrir des poules, Cat ?

– J’sais pas ! Appelle Ambroise ! Combien de grammes de céréales par poule ?

– Et merde ! comment il marche cet abreuvoir à poule ? »

Et puis… plus tard…

On se voit soulever avec une grande délicatesse les poules pour récupérer les œufs avant qu’elles ne les cassent… « pardon, désolée ma poule, je vais juste prendre les œufs, ok ? Ça va aller… » et l’aventure commence…

Photos Charlotte Avril 2012 042

Tant de choses à faire sur le terrain ! Démonter un des poulaillers, monter le système électrique en autonomie, avoir de l’eau potable, la faire venir, la nettoyer après usage, se chauffer, commencer les cultures maraîchères, faire un gros rangement du terrain, passer le tracteur… tant de choses qu’on aurait pas pu imaginer !!

Première grande leçon d’humilité : on ne sait RIEN.

Et on apprend en essayant, en se trompant, en recommençant.

Une démarche essentielle : l’observation.

Un outil majeur : l’entraide des copains paysans ! Merci beaucoup à vous Vincent, Jean-Louis, Ambroise, Manu, Fabrice, etc…

A suivre…

Fanny

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *